Historique et mandats

Mandats

Les objectifs des forums jeunesse ont évolué constamment depuis leur création pour se fixer sur cinq principaux mandats:

  • Favoriser la représentation des jeunes en région.
  • Encourager et maintenir la concertation entre les représentants des jeunes et les partenaires locaux et régionaux.
  • Exercer un rôle-conseil en matière de jeunesse.
  • Promouvoir l’implication sociale des jeunes à l’échelle locale et régionale et coordonner les actions des agents de participation citoyenne.
  • Soutenir financièrement des actions jeunesse structurantes, ainsi que des projets locaux et régionaux, par l’intermédiaire du Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ).

Historique

L’évolution de la place des jeunes dans la société québécoise est marquée par un moment décisif : la création des forums jeunesse régionaux dans la foulée du Plan d’action jeunesse 1998-2001. Dès lors, les jeunes sont appelés à jouer un rôle déterminant dans la société, principalement dans le développement économique et social de leurs régions.

Animé d’une volonté claire de porter une attention particulière aux jeunes en région, le gouvernement du Québec demande aux conseils régionaux de développement (CRD) de veiller à la création de forums jeunesse régionaux. Les CRD, qui sont devenus depuis 2003 les conférences régionales des élus (CRÉ), ont ainsi eu à réunir des jeunes de leurs régions afin de créer un organe dédié à les conseiller en matière de jeunesse. Par conséquent, c’est de manière multiforme que se sont composés les premiers forums jeunesse, reflétant bien la diversité des régions québécoises.

Le premier mandat des forums jeunesse aura été d’organiser des consultations régionales en vue du Sommet du Québec et de la jeunesse de 2000, grand sommet qui réunissait les principaux acteurs œuvrant auprès de la jeunesse. Après des consultations auprès de plus de 4000 jeunes, plusieurs des propositions émanant des forums jeunesse ont été retenues dans le consensus des partenaires du Sommet via le mémoire intitulé « Pour un Québec habité et animé (1999) », qui regroupait les problématiques et les solutions communes soulevées par l’ensemble des régions.

En somme, le Sommet du Québec et de la Jeunesse aura donc permis à l’ensemble des forums jeunesse de s’imposer comme acteurs de changement dans le mouvement jeunesse et de démontrer leur volonté de prendre leur place et d’avoir voix au chapitre sur les grands enjeux de société. C’est également à la suite de cette grande consultation que sera créé le Fonds Jeunesse Québec, la première incarnation de ce que nous connaissons aujourd’hui comme les Fonds régionaux d’investissement jeunesse (FRIJ).

Le Fonds Jeunesse Québec (FJQ) a été créé dans le but de fournir un support financier aux jeunes afin de les soutenir dans leur désir d’accomplissement. Des 260 millions impartis au Fonds, le consensus des partenaires du Sommet du Québec et de la Jeunesse prévoyait qu’une partie des sommes serait régionalisée pour être gérée directement par les forums jeunesse. C’est avec le Plan d’action jeunesse 2002-2005 que le gouvernement du Québec officialise la création des FRIJ en régionalisant des sommes du FJQ et en y ajoutant 15 millions de dollars pour appuyer des initiatives locales et régionales. Dans une perspective de consolidation des régions, le gouvernement du Québec accorde ainsi aux forums jeunesse un outil supplémentaire afin de favoriser la prise en main par les jeunes de leur développement. Avec ces ressources en poche, les forums jeunesse acquièrent donc les moyens économiques concrets de réaliser leurs ambitions.

Dès lors, les FRIJ ont permis de financer des milliers de projets locaux et régionaux ainsi que des actions jeunesse structurantes ayant des impacts considérables sur les jeunes en région. Les fonds impartis aux FRIJ ont été bonifiés à deux reprises depuis leur création pour atteindre la somme de 50 millions sur cinq ans pour la Stratégie d’action jeunesse 2009-2014.

De 2001 à aujourd’hui, la consolidation du mouvement jeunesse régional et des forums jeunesse sera ponctuée par la mise en œuvre de différentes politiques gouvernementales qui, au fil des gouvernements, donneront de nouvelles directions aux forums jeunesse.

La Stratégie d’action jeunesse 2006-2009 amène la création du poste d’agent de participation citoyenne (APC) dans chacun des forums jeunesse régionaux. Avec pour objectif « d’accroître la présence des jeunes dans la société », les APC sont mandatés pour travailler à susciter la participation des jeunes dans leurs instances locales et régionales, créer des liens et des lieux d’échange entre les jeunes d’ici et d’ailleurs et contribuer à reconnaître l’implication citoyenne des jeunes. Les APC se sont aujourd’hui bien déployés dans les forums jeunesse et leur action représente un apport considérable au développement de la citoyenneté des jeunes comme le démontre la multitude de projets qu’ils mettent en œuvre chaque année.

La Stratégie 2006-09 annonce également la création de deux nouveaux forums jeunesse dans la région de la Montérégie. Le forum jeunesse de la Montérégie sera ainsi divisé en trois forums : le Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-St-Laurent, le Forum jeunesse Montérégie-Est et le Forum jeunesse Longueuil. Le nombre des forums jeunesse régionaux passe ainsi de 19 à 21.

Enfin, le programme Électeurs en herbe, une initiative du Forum jeunesse de l’Île de Montréal, se voit accorder un financement autonome qui lui permettra de prendre son envol dans toutes les régions du Québec.

La toute dernière Stratégie d’action jeunesse (2009-2014) du gouvernement s’inscrit dans la continuité de la précédente. Les forums jeunesse, quant à eux, demeurent au centre de cette stratégie avec une bonification de leur financement ainsi que le maintien de l’enveloppe des FRIJ pour les cinq ans à venir, soit 50 millions sur 5 ans.

Aujourd’hui, on compte 21 forums jeunesse régionaux au Québec. Chacun a un conseil d’administration (ou des membres élus) composé de jeunes de moins de 35 ans. La constitution du conseil d’administration peut être différente d’une région à une autre, mais on doit y retrouver des représentants des territoires desservis par le forum jeunesse et des représentants de différents secteurs.

La majorité des forums jeunesse font partie de la conférence régionale des élus de leur région. Certains, par contre, sont légalement constitués et sont des organismes à but non lucratif : Regroupement Action Jeunesse (RAJ-02), Forum jeunesse des Laurentides, Forum jeunesse Mauricie, Forum jeunesse Côte-Nord, Mouvement Jeunesse Baie-James et Forum jeunesse régional Chaudière-Appalaches.

Chaque forum jeunesse a aujourd’hui sa culture organisationnelle, ses particularités et a développé des expertises diverses à travers les nombreux projets entrepris depuis sa création. La grande force des forums jeunesse est certainement d’avoir su s’adapter à leur environnement pour être des organisations bien ancrées dans leur région et qui savent innover, de sorte qu’un réel développement régional par et pour les jeunes soit réalisé.