RTEmagicP_logo

Appui du Regroupement des organismes communautaires autonomes du Québec – ROCAJQ

1 mai 2015 Diffusions, Nouvelles

Le ROCAJQ dénonce la perte du Fonds d’investissement jeunesse

Montréal, jeudi le 30 avril 2015 – Dans le cadre d’un remaniement structurel, le gouvernement a annoncé l’abolition des forums jeunesse, dédiés au développement de la participation citoyenne. Le ROCAJQ dénonce l’abolition du Fonds d’investissement jeunesse et craint que cette action confirme le retrait de la voix, qui depuis 15 ans, était accordée aux jeunes.

Le ROCAJQ est consterné face à l’annonce du gouvernement concernant l’abolition des Forums jeunesse régionaux abolissant du même souffle le fonds d’investissement jeunesse. Les Forums jeunesse, dont la mission était de stimuler la participation citoyenne, venaient enrichir le travail en amont des organismes membres du ROCAJQ, instigateurs tout comme les Forums, de l’implication des jeunes dans les décisions au sein des organismes dont ils bénéficient des services. Ces espaces étaient des lieux de concertations où les jeunes, expert de leur situation, échangeaient et choisissaient les projets qui devaient être soutenus par le Fonds d’investissement de leur région.

En abolissant ces espaces d’échanges octroyés aux jeunes, quel est le message qu’adresse le gouvernement à la jeunesse?

Parmi nos membres, ce sont plusieurs dizaines de milliers de dollars en soutien auprès de jeunes vulnérables et aux parcours de vie atypiques qui disparaissent. Il s’agit d’une grande perte pour les jeunes de toutes les régions et pour les organismes qui les soutiennent au quotidien, car cela aura un impact direct sur l’offre d’accompagnement.

Pour le ROCAJQ, il est essentiel que le gouvernement garde une vision globale, et ce afin d’offrir une réponse efficace aux enjeux jeunesse du Québec. À ce titre, il ne doit aucunement négliger l’apport des organismes communautaires autonomes jeunesse. Les jeunes, souvent éloignés du marché du travail, doivent couramment passer par un processus de reconstruction identitaire avant de devenir employables et dans certains cas feront plusieurs aller-retour dans ce processus d’apprentissage. La continuité des liens et les pratiques d’interventions alternatives sont indispensables pour intervenir efficacement auprès de ces jeunes et doivent être prises en considération. C’est surtout à cet égard que le ROCAJQ confirme les craintes de plusieurs organismes sur le terrain.

Les organismes communautaires qui œuvrent sans relâche auprès des jeunes, qui sont et qui demeurent les accompagnateurs privilégiés des jeunes aux parcours de vie différenciés, questionnent le choix du gouvernement de remettre le mandat aux Carrefours jeunesse emploi.

Ces jeunes sont trop souvent exclus de l’offre de service publique et les dernières annonces faites par le gouvernement n’ont rien pour rassurer. Le ROCAJQ est conscient de la tâche qui s’amorce pour le secrétariat à la jeunesse et en tant que regroupement fort de ses expertises diversifiées, réitère au Premier Ministre son désir de travailler avec lui afin de co-construire une politique qui corresponde aux besoins réels de tous les jeunes.

Le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ) est un regroupement de 50 organismes qui couvre l’ensemble du territoire québécois et qui rejoint près de 300 000 jeunes chaque année de par ses interventions individuelles ou de groupes.

 

– 30 –

Source:

Marie Eve Gauthier, Adjointe de direction et Responsable des communications
Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ)
Téléphone : 514 388-7942

Cell: 514-528-5932
Courriel :info@rocajq.org