Appui du Chantier de l’économie sociale

1 mai 2015 Diffusions, Nouvelles

Et maintenant… quel espace reste-t-il pour la participation citoyenne des jeunes?

L’annonce de la fin du financement des Forums jeunesse a eu l’effet d’une bombe auprès de la jeunesse québécoise. Les réactions ont fusé de partout. Dans chacune des régions, les jeunes ont d’abord accueilli la nouvelle avec surprise et incompréhension.  Des sentiments qui ont rapidement cédé le pas à la tristesse et la colère.  Depuis plusieurs années, les Forums jeunesse régionaux jouaient un rôle crucial en permettant l’engagement des jeunes dans leur collectivité et en soutenant des projets de toute taille favorisant une citoyenneté active. Selon la formule habituelle, le modèle du « par et pour le jeunes » des Forums jeunesse permettait aux jeunes d’acquérir une expérience riche d’enseignement, notamment sur le plan de la gouvernance et de la concertation. Une réaction moins forte d’une jeunesse engagée aurait été surprenante.

Devant le fait accompli, on ne peut maintenant que soulever la question de la participation des jeunes à la vie de leur communauté et en appeler aussitôt au maintien de mécanismes destinés à l’apprentissage et l’exercice d’une citoyenneté active. L’évidence est telle qu’on hésite un peu à la formuler : les collectivités de partout au Québec doivent miser sur leur jeunesse et elles ne peuvent s’offrir le luxe de sacrifier la génération actuelle pour mieux se préparer à outiller celles qui suivront. La contribution des jeunes au développement socio-économique de leur région est indispensable. Hier. Aujourd’hui. Demain. Point à la ligne.

Malheureusement,  le transfert des sommes dédiées aux Forums jeunesse vers les Carrefours jeunesse emploi ne fournit pas de véritable réponse à ces questions. D’ailleurs, nombre de Carrefours jeunesse se sont déclarés tout autant surpris que les Forums jeunesse d’apprendre la nouvelle. Ainsi, au-delà des sommes transférées et des débats sur les structures, il est maintenant essentiel que le gouvernement précise ses intentions quant aux mandats qui étaient de la responsabilité des Forums jeunesse et donne une indication de la manière par laquelle la participation citoyenne des jeunes sera assurée.

Encore une fois, la prise en charge individuelle et collective de la jeunesse est essentielle au développement des territoires. Dans toutes les régions et à compter de maintenant, les acteurs de développement doivent donc s’engager dans l’identification des avenues qui pourront soutenir adéquatement la participation des jeunes à la vie de leur communauté. Bien entendu,  le cheminement vers de nouvelles solutions ne pourra faire l’économie d’une participation active des jeunes. Une exigence à la fois nécessaire et paradoxale puisque les Forums jeunesse auraient été l’instance idéale pour discuter de ces questions!

C’est donc avec ces sentiments qui nous habitent, et parce que nous partageons des valeurs communes à celles qui ont animé les Forums jeunesse, que les acteurs de l’économie sociale de partout au Québec  saluent l’engagement de tous ceux et celles qui ont contribué à cette grande aventure des Forums jeunesse. En reconnaissance de leur contribution au développement du Québec, nous souhaitons signifier notre appui à ces jeunes qui se sont engagés dans le développement de leur communautés, ont fait la promotion d’une citoyenneté active et ont manifesté leur solidarité. Nous leurs devons cet appui parce que nous partageons leurs valeurs. Nous leur devons aussi parce que nous ne pourrions avancer collectivement sans leur contribution. Et comme le dit le proverbe : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » … nous serions bêtes de ne pas les mettre dans le coup!

Texte signé conjointement par toute l’équipe du Chantier de l’économie sociale, le président de son conseil d’administration, monsieur Patrick Duguay, et la présidente du comité jeunesse, madame Sophie Morissette.

24 avril 2015