generique_10-comm

Abolition des forums jeunesse – la voix des jeunes en région s’éteint

22 avril 2015 Communiqués, Diffusions

Québec, le 22 avril 2015 – En rencontre ce matin au Secrétariat à la jeunesse, les forums jeunesse régionaux ont appris que leur financement prendrait fin et que les 14M$ de crédits jeunesse qui leur étaient pourtant confiés dans le dernier budget leur seraient retirés sans autre avis.

«Le gouvernement, qui se disait le meilleur allié des jeunes, a refusé de nous rencontrer. Le premier ministre et ministre de la jeunesse a préféré ne pas nous entendre avant de prendre sa décision. Que craignait-il en discutant avec nous ? C’est officiellement la fin de la philosophie de co-construction avec les jeunes des politiques jeunesse du gouvernement. Nous n’abandonnons pas, nous redisons haut et fort : rien qui ne nous concerne sans nous», affirme Élise-Ariane Cabirol, présidente de la Table de concertation.

À l’avant-garde en matière de gestion transparente des fonds publics, les forums jeunesse étaient responsables du seul fonds du Québec géré PAR et POUR les jeunes de 35 ans et moins, en plus de stimuler la participation citoyenne et électorale des jeunes.

« Nous avons toujours accepté de nous adapter aux changements de gouvernement ou de mission, tant que l’on conservait le cœur de notre mission, le PAR et POUR les jeunes. La moindre des choses lorsque vous avez des questionnements ou des critiques est de s’asseoir avec le principal intéressé et de voir comment améliorer les choses. Or, cette étape n’a jamais été faite et aucune critique n’a été formulée. On a l’impression que le gouvernement nous jette avec l’eau du bain pour la seule raison que nous n’entrons pas assez dans le moule de la nouvelle gouvernance régionale. Nous sommes, sans aucune forme de procès, déclarés coupable par association de trop ressembler aux conférences régionales des élues, abolies officiellement hier», ajoute Madame Cabirol.

«C’est la voix des jeunes en région qui s’éteint aujourd’hui. Le gouvernement a décidé d’écarter les jeunes de la nouvelle gouvernance territoriale. Qui va représenter les jeunes des régions auprès du gouvernement, qui va encourager les initiatives des jeunes, grandes ou petites, qui va travailler sur la participation des jeunes à leur communauté ? Nous perdons ce qui faisait du Québec un exemple envié en matière de jeunesse à travers le monde. La vision de la jeunesse du gouvernement actuel semble être limitée à des coupures de structures. Au nom des générations futures, le gouvernement nous ferme la porte des lieux décisionnels et est en train d’hypothéquer la jeunesse d’aujourd’hui», souligne Madame Cabirol.

Soulignons le manque de respect aux bénévoles et employés des forums jeunesse en nous gardant dans l’ombre pendant plusieurs semaines, étant pourtant des partenaires efficaces du Secrétariat à la jeunesse depuis 15 ans, ce qui avait forcé plusieurs forums jeunesse à mettre à pied leurs ressources sans possibilité de compensation. Nous savons également qu’aucun mécanisme n’a été prévu pour que l’expertise des forums jeunesse soit transférée à d’autres organisations. « En matière d’efficience, le gouvernement manque de cohérence. Abolir des organismes qui fonctionnent bien et qui performent est une aberration. Peu importe le scénario retenu, la réorganisation coûtera cher et ce sera un passage à vide pour la jeunesse cette année », dit Madame Cabirol.

– 30 –

Téléchargez la version PDF

Source :
Élie Belley-Pelletier
418-261-3543
418-647-9112 poste 223
ebpelletier@forumsjeunesse.qc.ca
www.forumsjeunesse.qc.ca